dimanche 9 août 2009

3 quasi-années de perfection... FAIL


Moi qui pensait m'en tirer sans gaffe...

Tout le monde fait UNE niaiserie mémorable dans sa carrière de scientifique. Ça peut aller du Western qui transfert dans le vide à l'explosion.

Je pensais vraiment m'en tirer, 3 ans sans gaffe, l'exception à la règle, une perfect shot; tsé, je suis une fille super minutieuse et consciencieuse de la sécurité...

Bin non! J'ai tapé un 9/10 dans l'échelle des gaffes...
J'étais en train de faire une extraction d'ARN au TriZol quand mon rack, avec tous mes tubes ouverts, a subitement flippé, libérant tout le contenu dans la hotte, hors de la hotte et bien sur, sur moi-même...

OOPS!!!

C'est super volatif, ça brûle la peau, c'est extrêmement toxique... alors évidemment, j'essaie de limiter les dégats en épongeant le plus possible... 2-3 mL de TriZol par terre, ça devrait pas trop sentir...

ERREUR!

Évacue tout le monde du labo, cours aux toilettes pour me déshabiller et me laver la bédaine, et commence à me sentir étourdie...

La sécurité accourt, enfile des combinaisons spatiales et spéciales, et file pour nettoyer ma giga-gaffe, pendant qu'on nous escorte gentiment aux urgences. Évidemment, je m'en veux affreusement, car je fais perdre un joli vendredi après-midi à mes collègues qui sont forcés d'attendre 5 heures avec moi pour eux aussi voir un médecin.

Heurseusement, personne n'est blessé ni sévèrement incommodé, mais cette histoire est clairement dans le top 5 des fois où je me suis sentie le plus coupable. S'il avait fallu que quelqu'un soit brûlé ou sérieusement affecté par le TriZol... j'aime mieux pas y penser!

Bref, à tous mes amis scientifiques, et aux gens qui nous écoutent: la science c'est dangereux. Des fois, on fait des manips routinières et on devient moins vigileants; pourtant, les risques sont là, peu importe le niveau d'expérience que vous avez.

7 commentaires:

Hispong Elbayne a dit…

C'est quoi du TriZol?

Marie-Lo a dit…

ouff!! C'est dangereux de travailler dans un labo..je crois que je ne serais pas faite pour ce genre de job.. je renverserais probablement tout sur mon passage..!!
Heureusement que personne n'a rien eu!!!

Julie a dit…

@Hispong: Le TriZol est un dérivé du phénol. Dans mon cas particulier, je l'utilise car ça sert à maintenir l'intégrité de l'ARN lors de l'homogénisation de tissus, tout en "brisant" les cellules. Avec le TriZol, on peut extraire soit l'ADN, l'ARN ou les protéines des cellules. Bref, c'est très pratique :)

La bête a dit…

Je ne suis pas certain que, malgré ton explication, les non-initiés vont comprendre... ;)

Quant aux gaffes, tu l'as dit, ça arrive à tout le monde. Dans mon labo, quelqu'un a déjà échappé (et péter) un 4L de HCl (je pense qu'il était presque vide cependant). Heureusement, personne n'a été blessé, mais les plinthes en métal sont toutes corrodées par la vapeur.

Pis moi ce matin, je me suis envoyé des gouttes d'eau de Javel dans la face en décontaminant du milieu de culture (bref, mélage d'eau de Javel, LB et E. coli en train de mourir). Ça reste moins pire que le TriZol. :p

Julie a dit…

@La Bête: J'avoue, c'est du charabia pour le commun des mortels. Je sais pas pourquoi, c'est plus fort que moi de parler de ces trucs là; des fois j'en pogne des curieux (Hispong), des fois j'imagine juste la face des gens qui me lisent avec un gros point d'interrogation dans face.

J'essaie de me souvenir combien de chandails j'ai scrappé en faisant des maxi-preps... en plus ça pue les maudites bactéries!

La bête a dit…

"J'essaie de me souvenir combien de chandails j'ai scrappé en faisant des maxi-preps..."

C'est étrange, la seule façon que j'ai pu scrappé du linge au labo, c'est (encore une fois) avec de l'eau de Javel sur le bas d'un pantalon. Pour le reste, je pense que mon sarrau m'a sauvé. Peut-être devrais-tu le porter plus souvent... ;)

Julie a dit…

@La Bête: En fait, je le porte la majorité du temps, sauf que je porte un sarrau extra small et mes manches de chandail dépassent! Pas super pratique hein? :P